L’infini

L’ensemble de l’existence est philosophique,
Partant d’un rien ou d’un trait prosodique…
L’homme s’élève en toute choses et finit nostalgique…
Par temps de pluie, la nuit sa poésie est magique…

Un livre fermé aujourd’hui peut s’ouvrir demain,
Un poème ne s’oublie pas, il s’en va et revient…
L’histoire de l’art emprunte toujours le même chemin…
C’est l’inspiration de l’être dit « le souffle divin »

Tranchons dans le vif, à chaud avec de belles phrases…
Et même si la Terre tourne indéfiniment sur elle-même,
Varions la cadence à l’image de nos cœurs qui s’embrasent…
Car l’existence ne s’arrête pas couverte de chrysanthèmes…

Et que l’infini finit par s’oublier au cœur de l’extase…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :